Evaluation sociétés et patrimoines • Divorce • Succession

Articles

Avant l’évaluation financière d’une société

L’enjeu : doit-on procéder immédiatement à l’évaluation financière d’une société ou faut-il préalablement procéder à l’analyse de ses forces et de ses faiblesses ?

Avant de débuter une évaluation financière de société, le professionnel du chiffre prend en considération les aspects déterminants de l’entreprise.

(suite…)

Lire la suite
Divorce et SARL de famille

L’enjeu : caractéristiques de la SARL de famille, option fiscale, impact sur les déclarations des personnes physiques Associées de la SARL de famille.

(suite…)

Lire la suite
Divorce et partage des biens

L’enjeu : comment mettre en œuvre le partage des biens d’époux divorcés ? Quel en est le coût ?

Tout au long de leur vie maritale, les époux ont acquis des biens de nature immobilière, mobilière, des véhicules, des meubles meublants et ce, quel que soit leur régime matrimonial.

(suite…)

Lire la suite
Divorce, liquidation du régime de la participation aux acquêts et portefeuilles titres

Les trois principales caractéristiques du régime matrimonial de la participation aux acquêts sont les suivantes : ce régime matrimonial est adopté par une minorité d’époux français, il est donc relativement rare ; ce régime n’est pas toujours facile à liquider financièrement ; il existe peu de jurisprudences en matière de liquidation du régime de la participation aux acquêts.

(suite…)

Lire la suite
La valeur financière des titres d’une société

La valeur financière des titres de la société estimée ne correspond pas nécessairement à son prix.

La valeur financière des titres d’une société non cotée et généralement d’essence familiale est, par définition même, théorique. Elle est l’expression de l’avis auquel un professionnel du chiffre parvient en recourant aux méthodologies habituellement utilisées en matière d’évaluation financière d’entreprises (approche patrimoniale, approche analogique, approche par les discounted cash-flows).

(suite…)

Lire la suite
Le divorce par consentement mutuel et la valorisation financière des sociétés

Depuis le 1er janvier 2017, date d’entrée en vigueur du divorce par consentement mutuel, les deux époux assistés chacun par l’avocat de leur choix, se mettent d’accord et construisent ensemble le projet de partage de leur patrimoine soit commun pour des époux mariés sous le régime légal, soit indivis pour des époux mariés sous un régime séparatiste, pour la fixation du montant et des modalités de la prestation compensatoire, pour l’ensemble des thématiques devant régir les conséquences de leur divorce.

(suite…)

Lire la suite
Divorce et épargne

L’INSSE indique que « en 2009, la moitié des ménages français ont épargné plus de 13 % de leurs revenus. Les comportements d’épargne sont cependant très différents selon les caractéristiques des ménages. Ainsi, le taux d’épargne augmente avec le revenu : négatif pour les ménages les plus modestes, il représente plus d’un tiers des revenus pour les ménages les plus aisés.

(suite…)

Lire la suite
Divorce et assurance-vie

Dans toute procédure de divorce se pose la question du recensement et de l’évaluation financière actualisée des patrimoines en présence. Les contrats d’assurance vie sont susceptibles de constituer l’une des composantes des patrimoines des époux.

(suite…)

Lire la suite
Divorce et entreprise familiale

De manière générale, dans toute procédure de divorce, afin de fixer les mesures provisoires (pension de secours pour le conjoint le plus nécessiteux, pension alimentaire pour les enfants, répartition de l’acquittement des charges fiscales, des prêts en cours notamment), et les mesures définitives (établissement de l’état liquidatif, estimation de la prestation compensatoire), se pose l’enjeu de la consistance et de l’évaluation financière des revenus et du patrimoine des époux.

(suite…)

Lire la suite
Le droit collaboratif en vidéo

Patrice Rond est praticien du Droit Collaboratif, mode alternatif de règlement des conflits. Il s’agit d’un mode amiable de résolution des différends répondant au besoin des personnes qui envisagent le règlement d’un conflit sans pour autant altérer le lien existant avec l’autre partie. Dans un cadre sécurisé,  le droit collaboratif  permet le traitement du différend, notamment financier, tout en étant respectueux et bienveillant envers les parties.

(suite…)

Lire la suite