Evaluation sociétés et patrimoines • Divorce • Succession

Avant l’évaluation financière d’une société

L’enjeu : doit-on procéder immédiatement à l’évaluation financière d’une société ou faut-il préalablement procéder à l’analyse de ses forces et de ses faiblesses ?

Avant de débuter une évaluation financière de société, le professionnel du chiffre prend en considération les aspects déterminants de l’entreprise.

l’évaluation financière d’une société - patrice rond
Les aspects intrinsèques de la société à évaluer financièrement

Ceux-ci sont constitués par son historique, ses éléments juridiques, son analyse managériale et sociale, son positionnement commercial à partir de son business model, ses moyens de production ou de services proposés, sa stratégie globale. Il s’agit de différentes caractéristiques intrinsèques (ses forces et ses faiblesses, ses atouts et les défis qu’elle doit relever afin d’assurer sa croissance, sa rentabilité et sa pérennité) qui façonnent la société depuis sa création, qui lui confèrent son identité propre.

 

Les aspects extrinsèques de la société à évaluer financièrement

De plus, les caractéristiques extrinsèques à l’entreprise doivent également être prises en compte, en l’occurrence son secteur économique d’activité, la position qu’elle occupe au sein de son domaine, les forces concurrentielles en présence notamment au travers du modèle de Michaël Porter, de l’analyse PESTEL.

 

Le modèle des forces de Porter

L’analyse des 5 forces de Porter permet de déterminer le potentiel de création de valeur d’un secteur économique. Ces 5 forces sont les suivantes :

  • Le pouvoir de négociation des clients
  • Le pouvoir de négociation des fournisseurs
  • Le pouvoir de la concurrence : comment cette concurrence est-elle organisée ? Quelles sont les caractéristiques des acteurs concurrents du secteur ?
  • Le pouvoir des nouveaux entrants
  • Les produits de substitution

La découverte de la société, les questionnements qui en résultent, les analyses relatives à l’entreprise et à son environnement économique sont donc indispensables et doivent être conduits par l’évaluateur.

 

Analyse juridique de la société

Sur le plan juridique, les sujets d’analyse sont notamment constitués par les questionnements suivants : quels sont l’historique de la société et son identité juridique actuelle ? La société encourt-elle des risques juridiques et une évaluation de ces risques a-t-elle été effectuée ? Les données sociales, fiscales et juridiques font-elles l’objet d’un contrôle ? Existe-t-il des litiges avec les clients, les fournisseurs, les salariés, les partenaires de manière générale ?  La société est-elle suffisamment couverte pour les risques encourus ? Les relations clients sont-elles formalisées par des contrats ?

 

Analyse commerciale de la société

Sur le plan commercial, les questions fondamentales à se poser auxquelles il importe d’apporter une réponse sont les suivantes : quel produit ou quel service la société propose-t-elle ? A qui l’entreprise s’adresse-t-elle, qui sont ses clients, sont-ils des Particuliers ou des Professionnels ? Comment la société vend-t-elle, quels sont ses canaux de distribution ? Comment qualifier la concurrence rencontrée ? Où se situe la concurrence, est-elle particulièrement active ?  Comment vendre et comment vendre encore davantage ? L’entreprise pratique-t-elle le juste prix de son marché de référence ?

 

Analyse stratégique de la société

Sur le plan stratégique : une stratégie d’entreprise existe-t-elle ? Cette stratégie a-t-elle été revue, adaptée en fonction des périodes, des cycles économiques traversés ? La stratégie mise en place peut-elle perdurer dans le temps ? Cette stratégie concerne-t-elle ses Associés actuels ou ses Associés potentiels en cas de cession, de transmission de l’entreprise ?

 

Bon à savoir : il est difficilement possible d’évaluer financièrement une société sans analyse préalable de ses caractéristiques intrinsèques et extrinsèques, de ses aspects juridiques, commerciaux, stratégiques et financiers.