Evaluation sociétés et patrimoines • Divorce • Succession

La valeur financière de l’entreprise

L’enjeu : qu’est-ce que la valeur d’une entreprise, d’un fonds de commerce ? Comment cette valeur peut-elle être déterminée ?

La valeur financière de l’entreprise - Patrice Rond

Valeur haute et valeur basse de l’entreprise, accord et désaccord des protagonistes

Dans le cas d’une transaction envisagée, le cédant souhaite naturellement vendre son entreprise à un prix le plus élevé possible tandis que le cessionnaire, de son côté, envisage d’acquérir les droits sociaux au prix le plus bas ou, du moins, le plus acceptable possible. Les deux parties entendent toutefois se rejoindre et conclure la transaction en plaçant le curseur sur la ligne de la valeur financière de l’entreprise. En revanche, en l’absence de cession de droits sociaux, notamment dans le cas d’une procédure contentieuse de divorce, les parties ne souhaitent pas nécessairement se rejoindre au niveau d’une valeur financière de l’entreprise au cœur des débats.

 

La valeur financière de l’entreprise résultant de l’accord des parties

 Mais quelle est cette valeur financière ? Le professionnel du chiffre, évaluateur de société, recourt aux méthodes usuelles en matière de fixation d’une valeur ou d’un intervalle de valeur de société (approche patrimoniale, approche analogique, approche par les Discounted Cash-flows). Cette valeur financière peut permettre de concilier cédant et Cessionnaire dans le cas d’une transaction effectivement souhaitée des deux parties. Cependant, cette valeur financière peut se trouver modifiée en fonction de la volonté de son homme clé, principal animateur, qui dispose de leviers importants en matière de création de valeur.

 

Augmenter la valeur financière de l’entreprise

L’augmentation de la valeur financière de l’entreprise passe par la mise en œuvre d’actions ciblées constituées notamment par la structuration de l’équipe managériale, par la recherche de la réduction de la dépendance vis-à-vis des clients, des fournisseurs, des prescripteurs et des partenaires, par le maintien performant de l’outil de production, par le développement commercial et la recherche de nouveaux débouchés régionaux, nationaux ou internationaux, par la sécurisation des innovations, par la réalisation de croissances externes. Une analyse fine de la structure des coûts, une réduction envisagée de certains postes de charges concourent également à cette augmentation de valeur financière.